Freezy au pays des volcans (suite et fin)

Share on Tumblr

Après avoir vu enfin ce dont il rêvait, ce fameux feu liquide, notre petit mouton était content et émerveillé devant ce spectacle!
Ti’Jean avait encore bien d’autres surprises pour notre dévoreur de légumes.
Ils arrivèrent à St Pierre et se sont arrêtés au bord de la plage pour manger le sandwich créole par excellence, ce qu’on appelle un gratiné bouchons. Il y avait également des achards de légumes pour notre mouton. Ils avaient devant eux une plage de sable fin et une mer bleue turquoise! Nos deux amis qui avaient bien mangé se reposèrent sur le sable. Le vent doux caressait la laine de Freezy, ce qui le berça pour une sieste bien méritée!
A son réveil le paysage était tout aussi beau! Maintenant direction St Leu! Là-bas les vagues accueillirent nos deux amis. Mais pas seulement. Depuis la route, il y avait quelque chose qui faisait des sauts dans la mer.
« Ti’Jean tu vois labas.. Il y a un animal tout drôle qui fait des sauts! » Disait Freezy, étonné.
Ils s’approchèrent du bord de la mer.. Et d’un coup cet animal refit son apparition! C’était une tortue de mer! D’habitude elles ne font pas de sauts mais celle-ci était remplie d’énergie!
« Hey salut les amis! Ca vous dit de visiter les fonds marins? Je vous présenterai quelques de mes amis! Ah au fait moi je m’appelle Turlututu »
Les deux amis à la fois étonnés et tout excités de plonger, enfilèrent leur maillot de bain et leur masque de plongée et partirent sur le dos de la Tortue énergique!
Ploooooouuuufffffff! Tous les 3 étaient sous l’eau, il y avait une colonie de petits poissons qui voyageaient colles les uns aux autres! Ils croisèrent aussi des requins jaunes on les appelait les requins citrons, des requins bouledogues, des requins tigres, des baleines à bosse, ou encore des dauphins. Ils allaient très vite sur le dos de cette tortue loufoque.
Ils arrivèrent dans un endroit où l’eau était translucide! C’était comme être dans son bain! L’eau était chaude en plus. Une sensation agréable!
« Tututuuuuuuuuu Terminus tout le monde descend! Bienvenue au Lagon de l’Ermitage! » Disait Turlututu.
Ils sautaient de son dos en remerciant la tortue d’avoir montré La Reunion vue sous l’eau.
Pour atteindre la plage il fallait nager. Il y avait ce qu’on appelle du corail qui ressemble à des plantes en pierre et qui protègent les animaux marins mais aussi les plantes sous-marines. Ils sautèrent de l’autre côté de la barrière de corail. L’eau était chaude et Freezy qui n’avait jamais nagé dans une eau où il pouvait voir ses sabots s’enfoncer dans le sable, plongea.
Il vit à l’aide de son masque des poissons de toutes les couleurs, des poissons plats, et même des poissons transparents, ils n’avaient que des reflets bleus et oranges sur le corps. Notre mouton plongeur n’avait jamais vu autant de poissons et animaux marins de sa vie. Il jouait même à cache-cache avec eux. Ils étaient drôles parce qu’ils nageaient dans tous les sens et disparaissaient pour réapparaître.
Les deux amis sortirent de l’eau, se séchèrent et partirent en direction de l’aéroport pour que notre mouton prenne son avion et retrouver sa maison ainsi que ses amis. Avant d’aller reprendre le géant des airs, Ti’Jean amena son ami frisé au marché forain de St Paul sur la côte ouest de l’Ile.
Notre mouton en profita pour acheter des souvenirs et des branches de litchis, des ananas Victoria ou encore des mangues José. Il remplit sa valise!
Il était l’heure pour notre mouton de repartir chez lui.
Après avoir pris dans ses bras son ami Ti’Jean en le remerciant sincèrement, Freezy fit la promesse de revenir à la Réunion et surtout d’accueillir chez lui, son ami créole qui n’avait jamais vu la Tour Eiffel et surtout, n’avait jamais connu le froid. Quelle chance!

Freezy entra dans l’avion et reconnu l’hôtesse de l’air qui s’était très bien occupée de lui.
L’avion arrivait sur la piste de décollage..et le géant des airs quitta le sol en emportant notre héros avec la tête remplie de souvenirs incroyables et inoubliables.
A bientot la Réunion, mi aim’ a ou, nou ar’trouv’!

FIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *