Freezy au pays des volcans

Share on Tumblr

1ere partie

Freezy était un petit mouton légèrement peureux qui adorait voyager. Il avait parcouru plusieurs pays avec son sac à dos rouge, sa casquette jaune et ses grosses lunettes de soleil. Il avait vu les lions d’Afrique ou les tigres du Bengale. Bien qu’il soit une proie facile.. Il n’a jamais été dévoré! Eh oui c’était un mouton qui savait faire rire tout le monde et du coup ses prédateurs ne pouvaient pas l’attaquer.. Il a même réussi à s’en faire des amis!
Sa maladresse était son pouvoir. Étrange pouvoir mais très très efficace!
Alors qu’il était en train de regarder le journal télévisé dans son fauteuil confortable, son attention a ete attrapée par de la la lave sortant des volcans.. Il n’avait jamais vu une chose de sa vie, d’aussi impressionnant. Il se demandait bien où se situaient ces fameuses montagnes abritant ce feu liquide.
Il a allumé son ordinateur et a tapé sur internet volcan et a vu des photos de volcan sur l’Ile de la Réunion.
« C’est ici! C’est le pays des volcans! »
Il a pris son billet d’avion, a préparé son sac à dos et ses lunettes de soleil car c’est une île ou le soleil peut jouer a cache cache. Du moins c’est ce que lui avait dit Stella son amie l’étoile.
Il prit un taxi et se rendit à l’aéroport.. Mais une nouvelle aventure allait s’ajouter.. Freezy n’avait jamais pris l’avion…
En arrivant à l’aéroport il vit cette immense oiseau de fer avec des ailes larges. Vu que c’était un mouton peureux, il est devenu tout tremblant.. Mais lorsqu’il est entre dans l’avion l’hôtesse qui l’accueillait l’a tout de suite rassuré. Elle lui avait indiqué sa place avec un joli sourire.
Une fois sa ceinture attaché l’oiseau de fer a commencé à se lancer sur la piste il allait très vite! Et sans s’en rendre compte l’avion avait déjà décollé! Freezy voyait des jolis paysages du haut de son avion..sa peur s’était envolée en même temps que le géant de fer.
Le voilà parti pour 11heures de vol.. Ça tombe très bien cela lui laissera du temps pour se reposer et arriver en Pleine forme sur l’île aux volcans.
La suite à l’atterrissage.:)

 

 

2eme partie

Freezy qui tombait de fatigue en a profité pour fermer les yeux et faire une petite sieste. il commençait à réver de ces fameux volcans et de ce feu liquide, qu’il était pressé de voir pour raconter à ses amis.

Une fois son dîner « spécial légumes » avalé (parce qu’il adorait les légumes et particulièrement les carottes et les choux.) le commandant de bord prit le micro et il informa tous les passagers que l’avion allait arriver bientôt à la Réunion et qu’il fallait se préparer pour l’atterrissage. N’ayant jamais pris l’avion c’était également son premier atterrissage. Il se remit à trembler mais s’est vite arrêté lorsque l’hôtesse le rassura en lui attachant sa ceinture et en lui disant que c’était tout à fait normal et que c’était même, selon elle, l’instant le plus rigolo du vol.
Freezy se détendit et sentit le géant des airs descendre petit à petit jusqu’à ce que le mouton aperçoive pour la première fois cette belle île ensoleillée aux volcans.
L’avion se posa sur la piste de l’aéroport Roland Garros. Freezy avait même l’impression que l’avion allait se poser sur la plage car la mer était à quelques mètres de la piste. Il était émerveillé de par le paysage qui s’offrait à lui mais aussi de l’atterrissage qui s’était effectué en douceur. Il avait eu l’impression d’atterrir sur de la moquette et il se mît même à rire car cela lui faisait des chatouilles dans le ventre.
Il sortit de l’avion avec le sourire et en remerciant l’équipage qui s’était très bien occupé de lui. En effet c’est plutôt rare de voir un mouton prendre l’avion.
Il était arrivé ça y est, son aventure commençait!
Comme premier accueil la chaleur lui caressait sa laine noire. C’était très agréable. Il mit ses petites lunettes de soleil et surtout son chapeau pour éviter que le soleil ne lui fasse tourner la tête.
il cherchait le volcan en levant la tête… il vit d’abord des cocotiers il n’en avait jamais aperçu mais surtout il vit des montagnes entourées de nuages gris mais pas le volcan qui crache du feu liquide. Il était très étonné car la ou il était il faisait beau et dans les montagnes il faisait gris. Un passant s’approcha de lui en disant « Ôté Comen i lé? » Mais le mouton ne comprenait pas. Le passant sourit et lui disait: »bonjour ici on m’appelle Ti ´Jean! Vous êtes nouveau sur l’île? Vous cherchez votre chemin? »
« Oh bonjour! Oui je viens d’arriver avec le gros avion qui est là-bas et je suis venu ici pour voir le volcan qui lance du feu liquide »
« Ah bon? Ça tombe bien car je dois m’y rendre aujourd’hui pour faire des photos car j’adore les volcans. Je vous emmène? » dit le passant.
« Ce serait avec plaisir! Si ça ne vous dérange pas! »
Ti ´Jean et Freezy partirent vers le volcan avec le soleil, un joli ciel bleu et la chaleur comme partenaires de route.
Sur la route vers le volcan, Freezy, voyait sur les arbres des petites boules rouges, que l’on appelle des litchis. Il y en avait beaucoup. Freezy adorait les légumes et les fruits et s’empressa d’acheter une branche à un stand au bord de la route. Il y avait des litchis, mais aussi des mangues de toute sorte, des longanis (qui sont des cousins du litchi), des ananas, des goyaves et des bibasses (des petits fruits jaunes un peu acides). Il voulait tout gouter, d’ailleurs c’est ce qu’il a fait! Il prit un sac de chacun des fruits. Il se régalait, il n’avait pas de fruits aussi bons chez lui. vu que le soir allait se présenter, Ti’Jean proposa de s’arrêter dans une auberge pour y passer la nuit. Quand ils entrèrent une odeur délicieuse chatouillait les naseaux de notre mouton voyageur. Il y avait plusieurs plats. Un Carri poulet, un rougail saucisse, des bichiques, des achards de légumes, et encore d’autres plats venaient accompagner ce festin. Pour finir de manger, un bon gateau patate. Tous les clients et hotes se rassemblèrent autour de la table avec une guitare et un kayembe (c’est un instrument de musique en bois, avec des « petites billes » à l’intérieur). Ils chanteèrent et dansèrent le maloya et le sega. Jamais a la Réunion, ils avaient vu un mouton danser aussi bien et s’amuser autant.
Après avoir bien mangé, bien chanté et bien dansé, il est l’heure pour notre héros en laine de se reposer, pour profiter le lendemain des paysages et saveurs de l’ile.

Suite au réveil de notre mouton!

 

3eme partie

Le soleil se levait sur l’île intense.
« Cooottt coooooooooooottt cooooootttttt! » chantait le coq.
Freezy qui était dans son lit confortable se réveillait en ouvrant ses petits yeux. Il avait très bien dormi il avait l’impression d’avoir dormi dans un nuage. Les rayons du soleil entraient dans sa chambre comme pour lui dire « Bonjour » et lui souhaiter une belle journée.
Quand il sortit de sa chambre, Ti’Jean était déjà debout et avait l’air en pleine forme! Il avait préparé le petit déjeuner avec du lait, du chocolat chaud et des confitures à la goyave, et a l’ananas.
Ti’jean en a même profité pour aller chercher des fruits frais! Il y avait de la papaye et de la mangue sur la table pour accompagner ce festin!
Une fois tout cela avalé, notre mouton baroudeur et son nouvel ami Ti’Jean reprirent leur route vers le Volcan.
« Avant d’aller au volcan je voulais te montrer quelque chose d’incroyable! As tu déjà été dans un cirque? » Dit Ti’Jean.
Freezy se demandait pourquoi irions-nous voir des cloWns?
Ti »Jean se mit à rire « non non ici à la Reunion nous avons 3 cirques : celui de Cilaos, de Mafate et de Salazie » ce sont des endroits où tu as l’impression d’être embrassé par les montagnes.
« Oh oui allons-y! » Dit notre héros.
Ils changèrent de route et arrivèrent sur la route de Cilaos avec ses véritables 400 virages. Freezy était accroché à son siège mais contemplait les montagnes qui se mariaient avec les rayons du soleil. Sur la route il y avait des tunnels, des endroits où on pouvait toucher de la main les façades de pierres.
Ils arrivèrent à Cilaos. Ti’Jean n’avait pas tort Cilaos est entourée de montagnes. Il y a un endroit au loin où on peut voir la mer. c’était un endroit magnifique, très vert.
Le soir après une journée chargée en voyage nos deux aventuriers se couchèrent à la belle étoile. Ils contemplaient le spectacle des étoiles devant eux. Certaines meme bougeaient! « Ce sont des étoiles filantes! Il faut faire un vœu » dit Freezy à Ti’Jean!
« Eh bien moi j’espère que tu reviendras nous voir ici à la Reunion et que tu ne nous oublieras pas » dit le petit créole.
Il fallait désormais dormir car demain il fallait se lever tôt.

Alors que le soleil se tournait encore dans son lit, nos deux héros se réveillèrent et prirent leurs sacs à dos et se mirent à marcher vers le Piton des neiges pour assister au lever du soleil.
C’était un instant magique Freezy avait l’impression d’être sur le toit du monde. Chaque rayon de soleil se reflétait sur la laine fraîche de notre héros.
« Nous devrions rester un peu plus tard il y a un phénomène de toute beauté qu’il y a Cilaos » dit le créole. Encore une surprise.
Ils en profitèrent pour prendre leur petit déjeuner en contemplant les paysages et horizons.
Une colonie de nuages arrivaient « Regarde Freezy, Cilaos est aussi le lit des nuages car ils grimpent la montagne pour se reposer sur Cilaos et partent ensuite! »
Tout le cirque était plein de nuages mais Ca n’a pas durer! Juste le temps de descendre de la montagne.
« Maintenant en route pour le volcan! » Disait Ti’Jean.

Ils arrivèrent à Bourg Murat dans une maison d’hôtes pour passer la nuit! La ville était en hauteur comme Cilaos. Ils devaient se reposer car demain il fallait marcher pour pouvoir assister au spectacle du feu liquide!

En remerciant leur hôte qui les avait hébergé, les deux héros partirent vers le Piton de la Fournaise, le lieu tant attendu par notre mouton.
Ils marchèrent, haut très haut! Très très haut!
« C’est ici! » Dit Ti’Jean.
Mais Freezy ne voyait rien et paraissait déçu. Il voyait au loin le Piton de la fournaise. Il ne fallait pas trop s’en approcher pour que notre mouton ne se grille pas la laine.
Lorsque Freezy entendit un grognement et un grand Booouuuuum!
Il vit enfin ce feu liquide qui jaillissait de cette montagne! Il avait fait ses milliers de kilomètres pour voir ce beau spectacle! C’était magnifique et très spectaculaire! Il voyait le feu liquide que l’on appelle la lave couler le long des montagnes pour aller se baigner dans la mer.
Notre mouton émerveillé prit des photos pour garder cet instant à tout jamais.

Une fois ce spectacle terminé nos deux amis reprirent leurs sacs à dos et partirent en direction de la côte sud-ouest de l’île.

 

4eme partie et Fin

Après avoir vu enfin ce dont il rêvait, ce fameux feu liquide, notre petit mouton était content et émerveillé devant ce spectacle!
Ti’Jean avait encore bien d’autres surprises pour notre dévoreur de légumes.
Ils arrivèrent à St Pierre et se sont arrêtés au bord de la plage pour manger le sandwich créole par excellence, ce qu’on appelle un gratiné bouchons. Il y avait également des achards de légumes pour notre mouton. Ils avaient devant eux une plage de sable fin et une mer bleue turquoise! Nos deux amis qui avaient bien mangé se reposèrent sur le sable. Le vent doux caressait la laine de Freezy, ce qui le berça pour une sieste bien méritée!
A son réveil le paysage était tout aussi beau! Maintenant direction St Leu! Là-bas les vagues accueillirent nos deux amis. Mais pas seulement. Depuis la route, il y avait quelque chose qui faisait des sauts dans la mer.
« Ti’Jean tu vois labas.. Il y a un animal tout drôle qui fait des sauts! » Disait Freezy, étonné.
Ils s’approchèrent du bord de la mer.. Et d’un coup cet animal refit son apparition! C’était une tortue de mer! D’habitude elles ne font pas de sauts mais celle-ci était remplie d’énergie!
« Hey salut les amis! Ca vous dit de visiter les fonds marins? Je vous présenterai quelques de mes amis! Ah au fait moi je m’appelle Turlututu »
Les deux amis à la fois étonnés et tout excités de plonger, enfilèrent leur maillot de bain et leur masque de plongée et partirent sur le dos de la Tortue énergique!
Ploooooouuuufffffff! Tous les 3 étaient sous l’eau, il y avait une colonie de petits poissons qui voyageaient colles les uns aux autres! Ils croisèrent aussi des requins jaunes on les appelait les requins citrons, des requins bouledogues, des requins tigres, des baleines à bosse, ou encore des dauphins. Ils allaient très vite sur le dos de cette tortue loufoque.
Ils arrivèrent dans un endroit où l’eau était translucide! C’était comme être dans son bain! L’eau était chaude en plus. Une sensation agréable!
« Tututuuuuuuuuu Terminus tout le monde descend! Bienvenue au Lagon de l’Ermitage! » Disait Turlututu.
Ils sautaient de son dos en remerciant la tortue d’avoir montré La Reunion vue sous l’eau.
Pour atteindre la plage il fallait nager. Il y avait ce qu’on appelle du corail qui ressemble à des plantes en pierre et qui protègent les animaux marins mais aussi les plantes sous-marines. Ils sautèrent de l’autre côté de la barrière de corail. L’eau était chaude et Freezy qui n’avait jamais nagé dans une eau où il pouvait voir ses sabots s’enfoncer dans le sable, plongea.
Il vit à l’aide de son masque des poissons de toutes les couleurs, des poissons plats, et même des poissons transparents, ils n’avaient que des reflets bleus et oranges sur le corps. Notre mouton plongeur n’avait jamais vu autant de poissons et animaux marins de sa vie. Il jouait même à cache-cache avec eux. Ils étaient drôles parce qu’ils nageaient dans tous les sens et disparaissaient pour réapparaître.
Les deux amis sortirent de l’eau, se séchèrent et partirent en direction de l’aéroport pour que notre mouton prenne son avion et retrouver sa maison ainsi que ses amis. Avant d’aller reprendre le géant des airs, Ti’Jean amena son ami frisé au marché forain de St Paul sur la côte ouest de l’Ile.
Notre mouton en profita pour acheter des souvenirs et des branches de litchis, des ananas Victoria ou encore des mangues José. Il remplit sa valise!
Il était l’heure pour notre mouton de repartir chez lui.
Après avoir pris dans ses bras son ami Ti’Jean en le remerciant sincèrement, Freezy fit la promesse de revenir à la Réunion et surtout d’accueillir chez lui, son ami créole qui n’avait jamais vu la Tour Eiffel et surtout, n’avait jamais connu le froid. Quelle chance!

Freezy entra dans l’avion et reconnu l’hôtesse de l’air qui s’était très bien occupée de lui.
L’avion arrivait sur la piste de décollage..et le géant des airs quitta le sol en emportant notre héros avec la tête remplie de souvenirs incroyables et inoubliables.
A bientot la Réunion, mi aim’ a ou, nou ar’trouv’!

FIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *